Accueil » Extras » Fonds de poubelles
 
 

Fonds de poubelles

Pages refusées, projets inachevés, croquis froissés, crayonnés déchirés, cartons de pizzas dévorées, préservatifs usagés... Oui, décidément, on trouve plein de trucs chouettes dans les poubelles d'Onapratut. Ainsi, par exemple...

Les années fanzinat

  • Un projet de couverture, par Sef, pour le numéro 1 d'Onapratut Magazine ; refusé car trop leste.
  • Un gag d'Unter pour ce même numéro ; refusé car pas assez porno (ça fait vendre).
  • Deux projets de Filak, toujours pour le numéro 1, refusés car trop mal dessinés.
  • Encore plein d'autres gags de Filak, refusés car : j'en sais rien mais si quelqu'un a compris le deuxième strip il est prié de contacter d'urgence la rédaction.
  • Deux illustrations de Jean-Louis pour le numéro 1, refusées car tout le monde était jaloux.

La collection Onapratut

  • Une histoire inachevée (page 2) (page 3) de Ferenc & Vask pour Qui est Dieu (& pourquoi) ?
  • Quatre planches (2) (3) (4) des Malfrachats, un projet inachevé de Pieriv' & Vask pour Qui veut tuer le président ?, ainsi qu'un chouette teaser de Vask et une jolie couv de Pieriv'.
  • Un projet inachevé de Baril pour Qu'est-ce qui te fait peur ? : les planches crayonnées (2) (3) et des vignettes encrées (2) (3).
  • Un projet (2) de Sylvain Lougarre pour Qu'est-ce qui te fait peur ? ; refusé car trop loin du thème.
  • Un projet (2) de Filak pour Qu'est-ce qui te fait peur ? ; refusé car je-sais-plus-trop-quoi. (Probablement par principe. Il faut au moins un projet de Filak refusé par recueil, c'est dans les statuts de l'assoce. Je crois.)
  • Un projet de couverture pour Qu'est-ce qui te fait peur ?, par elric, et un test de mise en page (avec le titre du recueil précédent). Refusé parce que bon, c'est intéressant mais un peu trop conceptuel, tu vois.
  • Quatre gags (2) (3) (4) story-boardés par Filak et restés inutilisés (Qu'est-ce qu'on mange ?).
  • Une sympathique petite BD muette (2) (3) (4) (5), mitonnée avec amour par Fred Duprat & ced et impitoyablement rejetée par le comité de rédaction pour des raisons obscures (en vrai c'est parce qu'on avait la flemme de lire). Les auteurs ne nous l'ont jamais pardonné et ils nous vouent désormais une haine féroce et inaltérable (quoique nourrie par un esprit de camaraderie bon enfant).
  • Un croquis pour la couverture de Qu'est-ce qu'on mange ?, par Unter.

Nestor & Polux

Les nouveaux Pieds Nickelés

  • Une fausse couverture signée Nemo7, non utilisée dans l'album.
  • Pasto dessine au crayon bleu pour se la raconter genre je suis un artiste.
  • M'sieur, m'sieur, cette feignasse de Clotka fait rien qu'à décalquer le story-board d'elric !
  • Une illustration d'Unter et des recherches et encore des recherches.
  • Alejandro Milà fait des recherches lui aussi.
  • Quand Loco se met à faire des recherches (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8), rien ne l'arrête.
  • Des recherches de Paul Burckel.
  • Des recherches d'elric.
  • Des recherches de François Duprat.
  • Un dessin et un story-board de Thibaut Soulcié.
  • Les crayonnés de Waltch, c'est un truc de ouf, il y a des traits partout !
  • Un crobard de Lommsek.
  • Un dessin de Loïc Senan coupé au montage.
  • La légendaire planche 5 de Wouzit sans les petites vignettes superposées.
  • Une page du story-board d'Aurélien Bédéneau...
  • ... et une de celui de Stéphane Girod.
  • Baril n'aime rien tant que de se lancer dans des projets qu'il abandonne en cours de route, c'est assez pathétique. La preuve en images avec ces recherches (2) et fragments de crayonnés (2) (3) (4) (5) (6) pour une histoire des Pieds Nickelés à jamais inachevée.
  • Les Pieds Nickelés par : ak, Goupil Acnéïque, Hervé Creach et Jean-Matthieu Tanguy ; des auteurs avec lesquels nous étions en négociations, mais les tractations ont échoué, hélas, pour une bête affaire de droits d'auteur sur les produits dérivés et sur les traductions en ouzbek.
  • Puisque tout le monde s'y met, il n'y a pas de raison que Radi ne s'amuse pas à dessiner les Pieds Nickelés lui aussi, zut alors ! (1) (2) (3) (4) (5)
  • Et enfin, un somptueux sous-bock réalisé par Unter à l'occasion du festival "Bulles en Champagne".